Fief version cartes


cartesseigneurs

Je réfléchis à une version « cartes » de Fief, sans plateau de jeu ni pions.
Je pense introduire des personnages secondaires comme meunier, forgeron, architecte-bâtisseur, etc, et une nouvelle construction Cathédrale. Mais la route est longue …

Je suis preneur de bonnes idées. Faites tourner vos neurones 😀

Liste des villages du plateau


Voici la liste des 24 villages du plateau avec le lien vers l’article de ce site (11 pour le moment), le nombre de route de chaque village, le fief, le numéro et le nom de l’évêché.

Village

Nb

route

Fief

Evêché

Evêché

Tournus

2

Tournus-Belleville-Pugnac

2

Tournus

Belleville

2

Tournus-Belleville-Pugnac

3

St Gérôme

Pugnac

3

Tournus-Belleville-Pugnac

3

St Gérôme

Mazilles

3

Mazilles-St Andromy

2

Tournus

St Andromy

3

Mazilles-St Andromy

2

Tournus

Sennecy

2

Sennecy-L’Epervier-Châteauneuf

1

Blaye

L’Epervier

3

Sennecy-L’Epervier-Châteauneuf

1

Blaye

Châteauneuf

2

Sennecy-L’Epervier-Châteauneuf

2

Tournus

Beaujeu

2

Beaujeu-La Salle-Blaye-Charolles

5

Sigy

La Salle

3

Beaujeu-La Salle-Blaye-Charolles

1

Blaye

Blaye

2

Beaujeu-La Salle-Blaye-Charolles

1

Blaye

Charolles

3

Beaujeu-La Salle-Blaye-Charolles

1

Blaye

Sigy

2

Sigy-St Ciers d’Abzac-Marcamps

5

Sigy

St Ciers d’Abzac

3

Sigy-St Ciers d’Abzac-Marcamps

5

Sigy

Marcamps

2

Sigy-St Ciers d’Abzac-Marcamps

4

Bourg

St Paul

3

St Paul-Les Essarts

5

Sigy

Les Essarts

3

St Paul-Les Essarts

4

Bourg

St Vivien

2

St Vivien-Bourg-Villeneuve-La Buissière

4

Bourg

Bourg

3

St Vivien-Bourg-Villeneuve-La Buissière

4

Bourg

Villeneuve

4

St Vivien-Bourg-Villeneuve-La Buissière

1

Blaye

La Buissière

2

St Vivien-Bourg-Villeneuve-La Buissière

3

St Gérôme

St Médard

3

St Médard-St Gérôme-St André

1

Blaye

St Gérôme

3

St Médard-St Gérôme-St André

3

St Gérôme

St André

2

St Médard-St Gérôme-St André

3

St Gérôme

Pugnac : le verrou entre Tournus et St Gérôme


Pugnac

Excentrée à l’est du plateau, Pugnac est un verrou entre le nord et le sud du plateau. C’est souvent un lieu de bataille archarnée ou une source d’alliance. Mais attention dans ce cas. En effet, le seigneur de Tournus ne doit en aucun cas laisser Pugnac aux mains d’un adversaire … pas même d’un allié qui pourrait être tenté de retourner sa veste pour prendre Tournus.

Avantages :

  • Fait partie d’un fief de 3 villages. Le titre de Comte de TournusBelleville-Pugnac est donc rapide à obtenir.
  • Le fief de TournusBelleville-Pugnac est à cheval sur 2 évêchés (possibilité de disperser ses moulins).
  • Pugnac est une place clé entre St Gérôme et Tournus qu’elle influence toutes deux directement.
  • Influence plus lointaine sur Mazilles et St Andromy.

Inconvénients :

  • Pas chef-lieu d’évêché.
  • Très excentrée. Pugnac fait face à St Gérôme et n’a guère d’autre raison d’être.
  • Mobilise des troupes en défense et affaiblit les capacités du joueur à attaquer/défendre ailleurs. En général le joueur qui se trouve en face à St Gérôme est contraint de faire de même, ce qui l’affaiblit aussi pour guerroyer ailleurs (ce qui peut être une stratégie).
  • Difficile d’avoir assez de voix pour être élu évêque de St Gérôme sans contrôler aussi St Gérôme.
  • N’est pas une position de départ optimale, sauf à 3 ou 4 joueurs pour tenter de contrôler à la fois le fief de TournusBelleville-Pugnac et celui de St Gérôme-St Médard-St André, mais c’est compliqué.

Le grand tapis est vraiment énorme !


tmp_8533-20160714_1643081936261830

Nous avons joué à 5 hier sur le grand plateau de jeu. C’est immense : pas la place de mettre les cartons de famille. Mais c’est aussi un confort de jeu accru : pas le peine de ranger les troupes dans le village ; certains ne faisaient pas de piles.
Une partie épique de 5 heures.

Le tapis 88 x 166 cm se commande ici http://boutique.asyncron.fr/index.php/epopee/fief.html

Quizz : Quel est le bonus max en attaque, seul avec les extensions ?


Question : Quel est le bonus maximum qu’une famille seigneur peut avoir en attaque en considérant qu’il n’a pas d’allié et que toutes les extensions sont jouées ?

Choix 1 : +1 dé de combat +6f au total.

Choix 2 : +1 dé de combat +7f au total.

Choix 3 : +1 dé de combat +1f par dé de combat + 6f au total.

Choix 4 : +1 dé de combat +1f par dé de combat + 7f au total.

Choix 5 : +1 dé de combat +1f par dé de combat + 7f au total -1f par dé de combat de l’autre joueur.

Choix 6 : +1 dé de combat +1f par dé de combat + 8f au total -1f par dé de combat de l’autre joueur.

Choix 7 : +1 dé de combat +1f par dé de combat + 9f au total.

Argumentez votre réponse.

[edit] Il s’agit d’une famille seule (donc 4 seigneurs) et pas d’un seigneur seul.

 

Question subsidiaire : Quel est le bonus maximum qu’un seigneur peut avoir en défense en considérant qu’il n’a pas d’allié, qu’il n’est pas dans une fortification, que toutes les extensions sont jouées, et qu’il n’a ni bombarde ni archer ?

 

Je donnerai la réponse en commentaire. Indice pour ceux qui lisent l’anglais : j’avais publié ce quizz en anglais sur le forum BGG dédié à Fief en février 2015.

Quizz : Nb de voix max pour un futur roi ?


Question : Quel est le nombre maximum de voix qu’un candidat peut recevoir dans l’élection du roi en considérant que toutes les extensions sont jouées ?

Choix : 8, 13, 14, 15, 16, 17, 19, 20, 21

Argumentez votre réponse.

Je donnerai la réponse en commentaire. Indice pour ceux qui lisent l’anglais : j’avais publié ce quizz en anglais sur le forum BGG dédié à Fief en février 2015.

Quizz : Nb de voix max pour un futur évêque ?


Je commence une (petite) série de questions remues-méninges sur Fief. Je donnerai les réponses dans les commentaires. Indice pour ceux qui lisent l’anglais : j’avais publié ces quizz en anglais sur le forum BGG dédié à Fief en février 2015.

Question : Quel est le nombre maximum de voix qu’un candidat peut recevoir dans l’élection d’un évêque ?

Choix : 8, 17, 19, 20, 21, 28

Argumentez votre réponse.

 

Beaujeu : zone tampon entre 2 fiefs importants


StPaul

Beaujeu est un village excentré au nord-ouest et situé à la fois sur l’évêché de Sigy et sur le grand fief de Charolles-Blaye-La Salle-Beaujeu. C’est une zone tampon entre La Salle et St Ciers d’Abzac : souvent âprement défendu par celui qui le contrôle (ce qui « immobilise »  des troupes qui ne vont pas ailleurs et donc affaiblit le joueur), il arrive cependant que le village de Beaujeu soit délaissé lorsque les seigneurs de Blaye et de Sigy s’entendent. Mais cela ne dure en général pas et tôt ou tard une bataille éclate pour le prise ou la reprise de Beaujeu.

Avantages :

  • La famille qui contrôle Sigy a intérêt à contrôler Beaujeu le plus vite possible (1er tour si c’est possible) pour que l’élection de l’évêque de Sigy ait lieu et qu’il devienne évêque de Sigy.
    De l’autre côté, la famille qui contrôle Blaye n’a pas d’intérêt immédiat à contrôler Beaujeu car il ne pourra la plupart du temps pas devenir évêque de Sigy ; Beaujeu l’intéresse pour protéger La Salle et pour parfaire son fief (qui est cher et donc long à acquérir).
  • Exerce une influence directe sur La Salle et St Ciers d’Abzac et une influence indirecte sur Blaye et Sennecy d’un côté et Sigy et Marcamps de l’autre, c’est-à-dire sur 2 zones souvent fortement convoitées car relativement « stables ».
  • Avec seulement 2 routes, Beaujeu est assez facile à défendre … pour peu que les troupes du joueur ne soient pas ailleurs.

Inconvénients :

  • Pas chef-lieu d’évêché
  • N’est pas un village idéal pour démarrer la partie car il est trop excentré et il ne permet pas de contrôler rapidement l’évêché de Sigy, ni de conquérir rapidement le fief où se situe Blaye.
  • Mobilise des troupes en défense et affaiblit les capacités du joueur à attaquer/défendre ailleurs. En général le joueur qui se trouve en face (La Salle ou St Ciers d’Abzac) est contraint de faire de même, ce qui l’affaiblit aussi pour guerroyer ailleurs (ce qui peut être une stratégie).

Beaujeu est un village plutôt secondaire (selon moi) qui fait tampon entre 2 zones importantes du plateau de jeu. Le joueur qui contrôle Beaujeu se donne de l’influence sur l’autre zone mais en retour il immobilise des troupes qui ne sont pas disponibles pour attaquer/défendre sur d’autres fronts.

Bon … je trouve que c’est un peu léger comme arguments. En avez-vous d’autres ?

Des révoltés libèrent des prisonniers ?


Revoltes_2

Mon cardinal Gauvain le Loyal venait de gagner une bataille épique à Villeneuve en faisant 2 prisonniers Othon et Isabelle. Quand soudain, au tour suivant, les mauvaises récoltes ont provoqué une révolte sur Villeneuve.
Mon cardinal Gauvain rassembla ses troupes composées … d’un unique groupe de chevaliers (1 seul pion Chevaliers).
Quand il comprit que les révoltés voulaient sa tête (résultat de fff+1 au dé de révolte), il tenta de mettre les prisonniers Othon et Isabelle devant mais ce fut en vain.
Car en effet, les révoltés s’en sont d’abord pris à l’autorité locale avant de s’en prendre aux prisonniers.
C’est ainsi qu’Othon et Isabelle recouvrèrent la liberté, seuls à Villeneuve.

Si Gauvain n’avait été accompagné que de 2 sergents, le résultat de fff+1 du jet de révolte aurait fait un dégât « collatéral » en plus : un des 2 prisonniers : soit Othon, soit Isabelle.
Et dans ce cas la question est de savoir qui choisi le prisonnier qui est tué : le joueur qui a mis la carte Révolte ? le joueur qui contrôle le village et retient les prisonniers ? ou bien le joueur à qui appartiennent les prisonniers ? ou le hasard  ?

Le siège de Jérusalem


SiegeJerusalem_01

Ce week-end il m’est arrivé une situation étrange : mes croisés se sont retrouvés sans dé d’attaque contre les sarrasins et ont dû assiéger Jérusalem.

Il faut dire qu’après l’appel à la Croisade lancé par le cardinal François de St Gérôme, à grands renforts de publicité et de promesses de richesse et de gloire, de nombreux nobles avaient indiqué leur enthousiasme. Et mon Othon, Duc de Blaye, comptait sur sa haute noblesse (il n’y avait pas de roi) pour choisir un objectif à sa mesure. Ainsi il avait opté pour une petite armée de croisés pour que le reste de son armée étende l’influence de sa famille en France.

Mais quelle surprise de se retrouver seul en Orient ! Et devant Jérusalem qui plus est ! Avec seulement 3 groupes de chevaliers et 2 groupes de fantassins tandis que les sarrasins comptaient 7 groupes de fantassins surpuissants pour défendre la cité. Impossible de faire demi-tour. Othon serait probablement un martyr. Alors il assiégea Jérusalem et dépêcha son plus rapide messager vers la France pour faire état de sa situation et obtenir des renforts.

Par bonheur le message fut reçu et son neveu Gauvain fût désigné pour devenir chevalier teutonique et conduire les renforts. Après moult tractations pour s’assurer que la cité de Blaye ne soit pas pillée en son absence, Gauvain put rejoindre son oncle Othon en Orient avec 5 groupes de chevaliers et 8 groupes de fantassins. L’espoir était revenu !

A peine arrivés en Orient, Saladin déclencha une manoeuvre avec 4 groupes de chevaliers supplémentaires ainsi que 5 groupes de fantassins d’élite. Son plan était de livrer bataille devant la ville sainte pour la protéger et éviter davantage de dégâts collatéraux. L’issue de la bataille était plus qu’incertaine.

Ce fut un carnage de part et d’autre mais Othon sortit vainqueur. Et il offrit le titre de Seigneur de Jérusalem, Roi d’Orient, à son neveu Gauvain sans qui il serait certainement mort ou esclave à jamais.

 

Voici pour le récit. N’ayant pas trouvé la solution dans la règle, nous avons donc résolu le problème en considérant que les croisés assiégeaient la cité et que personne ne bénéficiait de la protection de la fortification puisque le combat se livrait en plaine.

Qu’en pensez-vous ?