Suivez-moi sur twitter


Face de bouc ne veut pas de comptes anonymes comme le mien ! Qu’à cela ne tienne ! Suivez-moi sur Twitter @FieffeFieffeur. Vous pouvez aussi me laisser un mail à fieffefiefeur@gmail.com.

Publicités

Les extensions et variantes que je joue


Extensions_1Extensions_2

Voici la liste des extensions, options et variantes que je joue systématiquement :

  • Possibilité de remplacer le Seigneur femme de départ par un Seigneur homme
  • Pas de calamité au 1er tour : elles sont défaussées
  • Au 1er tour, possibilité de défausser une carte Cardinal tirée et de retirer une carte Personnage
  • Election du Pape à la majorité relative au lieu de la majorité absolue
  • Achat d’un seul moulin par tour et limite d’un seul moulin présent par Village
  • Limiter l’effet de la carte Souterrain : elle n’annule qu’un dé contre une Cité
  • Carte Embuscade étendue à toutes les situations de proximité de Seigneurs, y compris à la phase Déplacements
  • Pas d’autre excommunication possible avant la mort du Seigneur excommunié
  • Excommunication moins durable : annulée si le Pape meurt ou est prisonnier, ou si le Seigneur se croise (il se rachète)
  • +1 Point de Victoire pour gagner le jeu en alliance
  • Extension Politique : Caractères
  • Extension Tactique : Archers, Bombardes, Gardes royaux (donc sans les Mercenaires)
  • Extension Chevaliers Teutoniques
  • Extension Templiers
  • Les comanderies ne rapportent qu’un seul écu

et celles que je joue parfois :

  • Extension Croisades
  • Défausses des cartes faces cachées
  • Moral au combat : un Seigneur accumule +1f pour un prochain round s’il gagne une bataille
  • Option Brouillard de guerre
  • Option Reliques
  • Extension Politique : Conseillers
  • Extension Tactique : Mercenaires

Et vous ?

Compte FB à nouveau bloqué


facebook_01Mon compte Face de Bouc est à nouveau bloqué car je ne peux pas justifier mon identité Fieffé Fiefeur par un document officiel (pas envie que mon employeur ou d’autres sachent que je m’adonne au jeu de société).

Pourtant c’est quand même clair ? Non ? Je suis FIEFFE FIEFEUR !

Du coup les posts de ce blog WordPress ne sont plus transmis vers mon compte FB, comme en 2016. Et puis j’avais commencé à faire connaissance avec certains. Quel domage ! Il va falloir que j’attende encore un an avant d’avoir un créneau de réouverture de mon compte pendant une semaine ? Je déteste FB !!!

Bon … je m’dis qu’les passionnés viendront ici, à la source, directement.

A moins que quelqu’un ait une solution ? J’vais quand même pas créer une assos Loi 1901 pour pouvoir ré-activer mon compte FB ! Je déteste FB !!!

 

Nouvelle carte Chausse-Trappes


chausse-trappe_01Une chausse-trappe ou chausse-trape est une petite pièce métallique forgée en forme pyramidale avec 4 pointes de sorte qu’il y a toujours une pointe vers le haut. Dès l’antiquité les chausse-trappes étaient déployées en nombre sur le champ de bataille pour stopper les éléphants (qui faisaient de ce fait demi-tour et s’en prenaient parfois à leur propre camp) et les cavaliers. Aussi efficace contre les pieds d’hommes (chaussés ou non) ou d’animaux, ce piège est également employé pour crever les pneus de voitures. Cette arme servait à empêcher un adversaire de poursuivre celui qui l’avait lancée ou dans la défense des places fortes (par exemple pour contraindre l’adversaire vers un lieu précis). Les chausse-trappes n’étaient jamais envoyées seules, mais toujours par poignées et plus souvent par sacs entiers.

chausse-trappe_02
Dans Fief, l’idée est d’ajouter une carte événement Chausse-Trappes (dos gris), qui une fois piochée, peut être jouée à la phase Déplacement ou à la phase Combats.

Lors de la phase Déplacement, le joueur peut la jouer sur une route qu’un de ses seigneurs vient de parcourir et cela a pour effet d’interdire tout nouveau déplacement par cette route jusqu’à la fin du tour. La carte demeure sur la route et elle est mise à la défausse à la fin du tour. Si le joueur a plusieurs cartes Chausse-Trappes en main, il peut en jouer une sur chaque étape de son déplacement (donc 3 pour D’Arc si elle ne revient pas sur ses pas).

Lors de la phase Combats, le joueur peut la jouer au début d’une bataille en défense : elle a pour effet de réduire de 1 point chaque dé de combat de l’attaquant. S’il le joueur a plusieurs cartes Chausse-Trappes en main, il ne peut en jouer qu’une seule par bataille. De plus, les chausse-trappes ne gênent pas le tir des archers.

Comme c’était une arme assez fréquente, il pourrait y avoir plusieurs cartes Chausse-Trappes dans la pioche : peut-être 2, 3 ou 4. Reste à trouver une image pour la carte.

Qu’en pensez-vous ?

 

[edit 27/02/2017] Merci à Henri Neveu pour cette jolie image pour la carte Chausse-Trappes :

20170228_cartechaussetrappes_fromhenrineveu

Il les avait acheté pour se débarrasser de moi !


Voici un article par joueurkiller : une mémorable partie à 4 joueurs le 5 mai 2015 avec Fief 3.

Cet après-midi, j’ai joué une très belle partie de Fief à 4 qui s’est finie par une première et magnifique victoire de Monsieur Clément, pas peu fier d’avoir gagné … surtout que d’habitude il perd tout le temps ! Cette partie s’est jouée sans les extensions, enfin presque car nous avons quand même ajouté les Archers à nos armées.

Monsieur Alex, premier joueur, s’est placé à Saint-André, Monsieur Clément à Belleville, moi aux Essarts (image), et Monsieur Adrien à Sigy, donc très proche de moi, le traître.

jk_20150515_01

Il y avait donc beaucoup de place en haut de la carte et le premier tour de jeu a été plutôt calme. Mais les menaces de guerre et de trahison ne sont jamais loins, surtout que je suis fourbe !

Au premier tour, j’étais le seul à posséder un seigneur femme et ils voulaient tous se marier avec moi. Je les comprends : je suis belle et pas épilée ! Bref, mes adversaires Clément et Adrien achetèrent beaucoup de moulins et Alex et moi plus d’armées. Mais dans Fief les plus forts ne sont pas toujours les plus armés. Adrien, qui se sentait extrêmement fort car il venait de tirer D’Arc, s’est allié avec Alex. Moi de mon côté, je me suis allié avec Monsieur Clément.

Et fort de mon armée et de ma carte Assassin, j’ai dépouillé Monsieur Adrien de sa petite Jeannette D’Arc ! En plus, je lui ai posé une belle armée devant son château, et une deuxième armée face à Marcamps. Celle-ci lui asséna le coup de grâce en détruisant son armée et une belle prise de deux prisonniers. Aaah, aaah, aaah, Monsieur Adrien pleura toutes les larmes de son corps car il savait que c’était fini pour lui !

Mais Alex vint avec toute son armée pour sauver sa belle. Après quelques tours et bien sûr quelques retournements de situation, Sir Adrien reprit du poil de la bête. Je fus finalement pris en tenaille à Sigy (image).

jk_20150515_02

Notez que Sieur Clément de son côté n’avait pas trop de problèmes car il collectionnait les titres et les points de victoire. Si bien que ma donzelle devenait maintenant embarrassante pour lui.

Après quelques tours, les deux armées d’Alex et Adrien se trouvèrent subrepticement amassées en même temps devant mon château, et vinrent tuer mes dernières forces … sans que Monsieur Clément n’intervienne. Le traître ! Le lâche ! Le fourbe ! Il les avait acheté pour se débarrasser de moi !

Monsieur Clément sortit grand vainqueur … mais petit chevalier de Fief.

N’hésitez pas, comme joueurkiller, à m’envoyer vos articles. Je peux aussi vous donner les droits pour contribuer …

Charles est de retour grâce à la peste !


cardinalprisonnier1

Le cardinal Charles de St Gérôme avait disparu depuis plusieurs lunes après la terrible bataille de Bourg.

Au départ, la prise de la cité fortifiée semblait à sa portée.  Car son cousin, le Comte Henri de St Gérôme, et lui s’étaient alliés Isabelle de Tournus. Et ils avaient soigneusement établi le siège de Bourg … dans les règles de l’art (ndla : je vous passe les détails). Mais lorsque l’ordre fut donné d’investir la ville pour en prendre le contrôle, les choses avaient mal tournées :  Henri fut abattu par un archer du Duc  Gauvain de Bourg, et peu de temps après Isabelle se révéla être une traîtresse lorsqu’elle rejoignit la défense de Bourg aux côtés de Gauvain.

Après avoir combattu vaillamment, Charles s’était rendu pour éviter une mort inéluctable et indigne d’un homme d’église : sur le champ de bataille.

Certains avaient entendu dire qu’il était enchaîné au fond d’un cul de basse fosse du donjon de Bourg, tenu par Gauvain et Isabelle. [ (edit) : Charles attend 🙂 ] Et que sa famille n’avait pas assez d’or pour payer sa forte rançon. D’autres certifiaient qu’il avait été torturé et avait renié l’Eglise avant d’être finalement achevé par Gauvain surnommé Le Cruel.

Toujours est-il que peu de temps avant que la peste noire ne frappe l’évêché de Bourg, Dame Isabelle et sa garnison s’étaient rendus à Marcamps (était-elle devin ?), laissant Charles sous la seule garde de Gauvain, sans réelle armée.

Et la peste frappa  ! Et le Duc Gauvain y succomba  ! Plus personne ne contrôlait la cité … ou du moins ce qu’il en restait. Mais le cardinal Charles de St Gérôme, isolé au fond de sa cellule, était en vie.

Il fut libéré, fini par prendre l’ascendant sur la cour de Bourg, et obtint le titre de Duc de Bourg. Lorsqu’il imposa la dîme sur l’évêché de Sigy et la taille sur son nouveau fief de Bourg, le reste du royaume fut stupéfait et n’en revint pas. Non seulement Charles était en vie, mais en plus il avait finalement pris Bourg, il était devenu Duc et il était riche. Quelle renaissance et quelle gloire  !

Comme quoi, aucune situation n’est 100 %  désespérée à Fief. Bon d’accord, il faut un peu de chance parfois …

Un siège manqué


citefortifiee_couvertoirade_1_800x600

Après avoir convoqué ses bannerets, unifiés sous le commandement d’Isabelle de Bourg (joueur blanc), le roi Othon et sa troupe (joueur bleu) fit mouvement et se rendit devant la cité fortifiée de Mazilles. Isabelle fit de même avec la ferme intention de tirer parti de cette bataille : obtenir les honneurs du roi, voire le titre de baronne pour la prise de la cité.

Mais au moment de livrer bataille, le rapport des éclaireurs fut sans appel, d’autant que le passage souterrain qui devait faciliter les opérations avait été comblé depuis plusieurs mois semble-t-il : Mazilles était en réalité très bien défendue par le baron Gauvain et l’ensemble de ses chevaliers (joueur jaune). Sa majesté Othon et dame Isabelle décidèrent d’assiéger la ville. Tous deux se lancèrent dans la construction de trébuchets. Et ils envoyèrent leurs sapeurs au pied des fortifications.

Le pauvre Gauvain était isolé : sa tante Guenièvre était en pleine bourrasque et ne pouvait pas apporter ses maigres renforts, et Gauvain ne fût pas assez persuasif (ou riche) pour convaincre le seigneur de St Médard de lui venir en aide. Heureusement, Gauvain comptait dans ses rangs un personnage fort discret et craint de tous à cause de sa connaissance des plantes et de leur pouvoir meurtrier. Gauvain lui confia une mission secrète dans les lignes adverses.

Ce fût fait : le roi mourut soudainement (je vous passe les détails). Et cela désorganisa complètement les troupes royales qui furent contraintes de lever le siège sur leur partie des remparts. Isabelle ne pouvait désormais plus compter sur les engins de siège d’Othon (enterré à la hâte, sans la cérémonie qui sied à un roi), ni sur le soutient de ses troupes pour attaquer la cité [NDLA : pas de seigneur, pas d’alliance de circonstance].

Isabelle compta ses troupes et décida de poursuivre le siège en espérant l’arrivée de renforts ou d’un proche d’Othon pour reprendre le commandement de son armée.

C’est alors que dame Guenièvre, qui avait rassemblé de nouvelles troupes, vint en renfort de Gauvain. Isabelle était désemparée. Elle ne pouvait plus attaquer, même avec ses nouveaux engins de siège. Et elle dû lever le siège et laisser la place, en abandonnant les anciennes troupes du roi défunt à leur propre sort.

La grande bataille et le siège royal étaient manqués !

Le grand tapis est vraiment énorme !


tmp_8533-20160714_1643081936261830

Nous avons joué à 5 hier sur le grand plateau de jeu 166 x 88 cm. C’est immense : pas la place de mettre les cartons de famille. Mais c’est aussi un confort de jeu accru : pas le peine de ranger les troupes dans le village ; certains ne faisaient pas de piles.
Une partie épique de 5 heures.

[edit] Un nouveau tapis de jeu 140 x 70 cm remplace celui ci-dessus. Il intègre les extensions et semble de meilleure qualité. Il se commande ici. Vos retours m’intéressent.

Quizz : Quel est le bonus max en attaque, seul avec les extensions ?


Question : Quel est le bonus maximum qu’une famille seigneur peut avoir en attaque en considérant qu’il n’a pas d’allié et que toutes les extensions sont jouées ?

Choix 1 : +1 dé de combat +6f au total.

Choix 2 : +1 dé de combat +7f au total.

Choix 3 : +1 dé de combat +1f par dé de combat + 6f au total.

Choix 4 : +1 dé de combat +1f par dé de combat + 7f au total.

Choix 5 : +1 dé de combat +1f par dé de combat + 7f au total -1f par dé de combat de l’autre joueur.

Choix 6 : +1 dé de combat +1f par dé de combat + 8f au total -1f par dé de combat de l’autre joueur.

Choix 7 : +1 dé de combat +1f par dé de combat + 9f au total.

Argumentez votre réponse.

[edit] Il s’agit d’une famille seule (donc 4 seigneurs) et pas d’un seigneur seul.

 

Question subsidiaire : Quel est le bonus maximum qu’un seigneur peut avoir en défense en considérant qu’il n’a pas d’allié, qu’il n’est pas dans une fortification, que toutes les extensions sont jouées, et qu’il n’a ni bombarde ni archer ?

 

Je donnerai la réponse en commentaire. Indice pour ceux qui lisent l’anglais : j’avais publié ce quizz en anglais sur le forum BGG dédié à Fief en février 2015.