Attaquer avec des archers seuls ?


archers_01_15mm_ecossais

Attaquer avec un archer seul (et un seigneur bien sûr) peut être intéressant pour s’emparer d’un village non fortifié uniquement gardé par un pion Sergents. Un village avec un moulin par exemple.

Car cela permet de gagner à coup sûr au moment du tir des archers sans qu’aucun round de bataille ne soit engagé, autrement dit sans que le défenseur ne puisse se défendre.

C’est pratique quand on a plein de seigneur et qu’on veut absolument occuper un village.

archers_02

Mais attention au retour de manivelle car ça laisse le seigneur seul avec un archer, vulnérables pour le tour suivant. Même en calculant bien son coup, il faut quand même être prêt à perdre le seigneur car à Fief les imprévus sont fréquents : une révolte suffirait à tuer le seigneur et l’archer, et à balayer l’éventuel moulin.

Avez-vous d’autres petites astuces de ce genre ?

Quizz : Quel est le bonus max en attaque, seul avec les extensions ?


Question : Quel est le bonus maximum qu’une famille seigneur peut avoir en attaque en considérant qu’il n’a pas d’allié et que toutes les extensions sont jouées ?

Choix 1 : +1 dé de combat +6f au total.

Choix 2 : +1 dé de combat +7f au total.

Choix 3 : +1 dé de combat +1f par dé de combat + 6f au total.

Choix 4 : +1 dé de combat +1f par dé de combat + 7f au total.

Choix 5 : +1 dé de combat +1f par dé de combat + 7f au total -1f par dé de combat de l’autre joueur.

Choix 6 : +1 dé de combat +1f par dé de combat + 8f au total -1f par dé de combat de l’autre joueur.

Choix 7 : +1 dé de combat +1f par dé de combat + 9f au total.

Argumentez votre réponse.

[edit] Il s’agit d’une famille seule (donc 4 seigneurs) et pas d’un seigneur seul.

 

Question subsidiaire : Quel est le bonus maximum qu’un seigneur peut avoir en défense en considérant qu’il n’a pas d’allié, qu’il n’est pas dans une fortification, que toutes les extensions sont jouées, et qu’il n’a ni bombarde ni archer ?

 

Je donnerai la réponse en commentaire. Indice pour ceux qui lisent l’anglais : j’avais publié ce quizz en anglais sur le forum BGG dédié à Fief en février 2015.

Conditions d’arrêt d’une bataille


tmp_24408-images-516095377

 

 

 

 

Le § 6.3 Fin de bataille de la règle est précise sur l’arrêt d’une bataille en cours de route, c’est-à-dire avant qu’un des 2 camps n’ait plus de troupe :

  • L’attaquant et le défenseur sont d’accords pour arrêter la bataille,
  • Un des 2 camps se rend,
  • 3 rounds consécutifs sans dégâts.

Et la dernière version v2015 publiée en ligne ajoute une condition :

  • L’attaquant n’a plus de Seigneur pour mener l’attaque.

Et la partie Combat de la FAQ inclue dans la règle précise que dans ce dernier cas, un allié de circonstance dans le camps attaquant peut poursuivre la bataille s’il a un Seigneur pour le faire.

Exemple : Le joueur A déclare une bataille contre le joueur C. Le joueur B s’allie au joueur A. Les rounds s’engagent et à la fin d’un round le joueur A se retrouve sans seigneur tandis que le joueur B en a encore un. La bataille s’arrête-t-elle ?

Réponse : Non, le joueur B peut poursuivre le même combat (sans attendre son tour), avec A contre C, sinon le combat s’arrête.

Pas d’alliance de circonstance sans Seigneur


Cet article précise un point délicat de la règle, point que les joueurs oublient fréquemment.

A la phase Combats, dans l’ordre du tour de jeu, un Seigneur peut déclarer un combat sur le village où il se trouve. Il est l’attaquant et il déclare le joueur qu’il attaque. Le joueur attaquant et le joueur ciblé sont les « leaders » et ils peuvent alors solliciter, accepter ou refuser le renfort des troupes d’autres joueurs présents sur le Village pour la bataille, même sans être mariés.

Cette alliance diffère d’une alliance par mariage car elle est temporaire et ne dure que le temps d’une bataille ; on parle d’une « alliance de circonstance ».
Une précision d’importance : Un joueur doit avoir un Seigneur présent sur le Village où se déroule la bataille pour proposer une alliance de circonstance.

Exemple 1 : Un joueur A attaque les troupes sans Seigneur d’un joueur B qui contrôle un Village où se trouve également des troupes d’un joueur C. Si les troupes de C ont au moins un Seigneur, elles peuvent proposer à A ou à B une alliance de circonstance pour aider A à attaquer ou pour aider B à se défendre. Mais si les troupes de C n’ont pas de Seigneur, elles ne peuvent pas faire d’alliance de circonstance ni avec A ni avec B.

Exemple 2 : Un joueur B sans Seigneur contrôle un Village où se trouve les troupes d’un joueur C (avec ou sans Seigneur). Le joueur A arrive sur le Village avec ses troupes menées par un Seigneur et décide d’attaquer C. Comme B n’a pas de Seigneur, il ne peut pas aider C à se défendre.

Il y a énormément d’autres situations possibles et il peut arriver que certaines semblent incongrues mais la règle est la règle 🙂